COMMUNIQUER AVEC LES AUTOCHTONES D’UN DOUBLE POINT DE VUE 

Comprendre et apprendre des peuples autochtones représente une étape que les organisations doivent franchir dans leur propre plan d’action en réconciliation. Cette présentation offre aux participants une connaissance de base des droits, enjeux et préoccupations autochtones nécessaires pour discuter de manière informée. La présentation passe ensuite à un moment de réflexion où sont partagées des histoires d’expérience vécue en tant que communicateur autochtone et non autochtone. Les présentatrices partageront les histoires positives de diverses organisations de Colombie-Britannique en décrivant leurs plans d’action ainsi que la situation actuelle résultant de leur mise en œuvre.

 

Nous vous motiverons à prendre vos propres mesures de réconciliation, autant sur le plan personnel qu’organisationnel, alors ne manquez pas cette présentation. 



Principaux éléments à retenir 

  • Écouter. 

  • Offrir aux peuples autochtones la possibilité de vous informer quant à la façon dont ils aimeraient vous voir communiquer avec eux.

  • Toujours faire du protocole une priorité

  • Allouer plus de temps dans la planification d’événements et ne pas se confiner à des événements très chorégraphiés 

  • Prendre contact tôt et aller plus loin que la collaboration 

  • Apprendre le nom traditionnel de la Nation et comment le prononcer. Pratiquer. 

  • Utiliser l’épellation traditionnelle.

  • Placer dans le matériel numérique des segments audio enregistrés par des membres de la Nation, afin que les autres apprennent la prononciation adéquate   

  • En vidéo, si les gens souhaitent s’exprimer dans leur langue traditionnelle, encouragez-les à le faire. Ajoutez-y ensuite des sous-titres anglais. 

SARAH THOMAS
Gestionnaire des relations avec les Autochtones,
Clear Seas Centre for Responsible Marine Shipping


Sarah est membre de la Nation Tsleil-Waututh et a obtenu un diplôme de communication tout en démarrant sa carrière au service des communications de sa Nation. Elle a fait de son engagement à apprendre les enjeux des Autochtones et à améliorer le sort des futures générations son objectif de vie.

 

Sarah occupe plusieurs postes de direction au sein de la communauté, entre autres, au sein du Conseil d’administration de la SCRP Vancouver à titre de directrice des communications. Elle s’est récemment jointe au Groupe de travail national de la SCRP sur l’équité, la diversité, l’inclusion et l’appartenance. Son impressionnant curriculum vitae couvre plusieurs organisations, dont dernièrement le Clear Seas Centre for Responsible Marine Shipping. Elle insère les connaissances autochtones et traditionnelles dans ses apprentissages et ses réalisations. 

DENEKA MICHAUD, ARP
Directrice des communications externes et de la gestion d’image de marque,
BC Housing

Deneka est directrice des communications externes et de la gestion d’image de marque à BC Housing. Avant d’occuper ce poste, elle a passé neuf ans au North Vancouver School District et comme gestionnaire des communications du Delta School District.

 

Deneka vient du domaine du journalisme, où elle détient un diplôme avec distinction en journalisme de la Carleton University et a passé près de 10 ans comme journaliste à la télévision et dans la presse écrite. Depuis qu’elle œuvre en relations publiques, Deneka a obtenu une maîtrise en communication, leadership et gestion de conflit ainsi qu’un certificat d’études supérieures en gestion professionnelle de la communication, tous deux de la Royal Roads University. Deneka est aussi professionnelle agréée en relations publiques (ARP). Deneka a siégé au Conseil d’administration national de l’Association canadienne des communicateurs en éducation, où elle dirigeait le développement professionnel.

 

Deneka a aussi été directrice du mentorat au Conseil d’administration du chapitre de Vancouver de la Société canadienne des relations publiques (SCRP), membre du Conseil d’éducation national de la SCRP et juge des Prix d’excellence de la SCRP.